J 52 - 53

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

Mercredi 26 octobre

Notre descente vers le sud se poursuit. La route est sans grand intérêt, les km défilent avec un vent assez fort et dans le dos. Nous passons tout de même par de belles gorges étroites, malheureusement empruntées par beaucoup de camions, comme il n’y a pas de bas côté, on serre les fesses, ou mieux on s’arrête pour les laisser passer.

Dès la sortie des gorges nous bifurquons sur une petite route, presque rien que pour nous, on revit, nous la garderons jusqu’au soir.

Depuis plusieurs jours, bien que la météo soit toujours aussi nulle pour des cyclistes, les dénivelés journaliers sont beaucoup plus acceptables. De ce fait nous pouvons allonger les étapes (aujourd’hui 82 km, demain on espère 90). Notre prochain point d’intérêt se trouve tout au sud de l’île du nord. Nous devrions l’atteindre dans 2/3 jours.

Sur les petites routes il n’y a pas grand monde, mais pas de camping non plus. Ce soir nous avons élu domicile dans un parc (ancien lieu de jumping équestre) entourés de montons, toilettes (pas très propres évidemment), eau à disposition, et un petit auvent pour nous abriter la moitié de la tente, que demander de plus ?

J 52 - 53J 52 - 53
J 52 - 53J 52 - 53
J 52 - 53J 52 - 53

Jeudi 27 octobre :

Le fait d’avoir trouver cet auvent pour nous abriter fut une bénédiction. Nous avons pu manger et dormir au sec, toutes les parties herbeuses étant très imbibées, et la pluie toujours présente.

Entre hier et aujourd’hui, 140 km de route rêvée pour les cyclistes. Des montées raisonnables, très peu de circulation, des paysages superbes toujours peints en vert avec quelques taches blanches.

Toujours autant d’écoles rurales toujours très bien décorées, et des fermes disséminées somme toute assez rares.  Même si l’on voit les fermes, on ne voit que très rarement les agriculteurs, le pays semble déserté par ses habitants.

Notre ville/village d’aujourd’hui, Martinborough, semble sorti de terre il y a très peu de temps. Tout semble neuf, tout comme le camping où nous avons pris une cabine histoire d’être en forme pour les jours à venir, les campings où nous devons nous rendre sont semble-t-il assez rustres.

Les spécialités du coin sont le vin (le village regorge de bars à vin) et à notre grande surprise les olives. Sans oublier évidemment veaux, vaches, agneaux, brebis…………

J 52 - 53J 52 - 53
J 52 - 53J 52 - 53
J 52 - 53J 52 - 53
J 52 - 53J 52 - 53J 52 - 53

Commenter cet article

Raymonde 04/11/2016 22:09

Bisous des Alpes de nous deux. Michel et Martine sont de nouveau dans le Sud Ouest (travail oblige pour Martine)... Bonne suite avec beau temps. A+