J 59 - 62

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

Mercredi 2 novembre :

Nuit toujours aussi agitée dans les couloirs, levés tôt, départ sous la pluie pour le ferry.

Après 3 h de traversée nous voilà sur l’île du sud, précisément à Picton. L’approche de l’île se fait par un long fiord entouré de monts couverts de forêts. On espère que les routes passent par les vallées !

Ville tranquille, où une fois de plus nous prenons une cabine dans un camping. Nous avons une confiance toute relative dans la météo, même si la journée fut finalement bien ensoleillée.

Petit tour de vélo dans les environs de Picton. Route en bord de mer, superbes panoramas, conducteurs tranquilles… rien à redire.

Ravitaillement pour plusieurs jours dans le petit supermarché local, nous avons prévu un trajet en campagne, et d’après ce que l’on sait, ici, en campagne, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent !

 

 

 

J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62

Jeudi 3 novembre :

On quitte Picton sous le soleil, le pied. On a prévu un aller/retour de 100 km pour remonter un fiord qui nous semblait sympa. Le décor est très sympa en effet mais quelque peu monotone, au casse croute de midi, on décide donc de faire demi tour tout de suite.

En chemin on croise deux cyclistes de république tchèque, chargés comme des mulets, ils ont déjà passé 6  mois en Australie et finissent 3 mois en NZ. Un peu avant on avait croisé une allemande et un sud africain. Cette région semble très prisée par les cyclistes voyageurs, cela faisait des lustres que nous n’en avions pas vu.

Ce soir nous sommes à Havelock, la capitale mondiale de la moule verte. Une marina est accolée au village, apparemment il y a plus de bateaux que de maisons dans le coin !

J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62
J 59 - 62

Vendredi 4 novembre :

Etape de liaison entre Havelock et Nelson. Vent sympa avec nous, ça roule bien, mais pas grand-chose à voir… Deux cols de 400 m à passer tout de même.

Dès l’entrée dans la ville nous cherchons comme souvent « l’information touristes ». Nous voulons faire une rando pédestre très renommée « l’Abel Tasman Coast Track » et nous avons besoin d’informations pour l’organisation du circuit. Comme toujours ici, les centres d’information sont super fournis et nous y trouvons tout ce que l’on cherche.

Trois jours de marche donc entre mer et montagne, a suivre…..

J 59 - 62J 59 - 62
J 59 - 62J 59 - 62

Commenter cet article

Raymonde 04/11/2016 22:25

Bonne randonnée !!! Biz

Claudine et Marcel 09/11/2016 20:04

Salut Raymonde! Heureux de retrouver tes commentaires, on s’inquiétait de ne plus avoir de tes nouvelles. Je vois que toi aussi tu fais de belles randos!! Bisous à vous 2