J 99 - 103

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

Lundi 12 décembre :

On quitte de camping d’Invercargill en direction de l’ouest. La route suit par endroit la mer, d’immenses plages propice au surf pourraient nous inviter à la baignade, mais vu la météo, l’idée ne nous est pas venue !

La région est très sauvage, très peu de constructions, très peu de voitures donc. Tout le sud de l’île est finalement très peu peuplé. On s’arrête au camping du village de Tuatapère. 2 personnes au Backpacker, 2 tentes. On est loin de la saturation. Il faut dire que des sites beaucoup plus intéressant se trouve à porté de voiture, nous y serons normalement demain.

J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103

Mardi 13 décembre :

On reprend notre progression vers le nord. Au début le vent ne s’est pas encore levé, ça roule bien, mais très vite les choses vont se corser, la moyenne va subitement chuter, et les jambes vont chauffer. 80 km dans ces conditions laissent toujours des traces mais le soir nous nous trouvons au camping de Manapouri.  Le site à beau être superbe, en bord de lac et face aux montagnes, il y a toujours aussi peu de monde.

La route suivie aujourd’hui, bien que le soleil n’est pas daigner montrer un seul rayon, était vraiment superbe. En fond de vallée (ce qui ne veut pas dire sans côte), bordée d’une belle rivière, entourée de montagnes, sans trop de circulation… le pied !

Depuis Invercargill nous roulons avec Griet, jeune fille belge de 30 ans en vacance ici pour 1 mois. « Rouler avec » n’est pas tout à fait exact car elle pédale bien mieux que nous ! Son accent, ses phrases mi françaises mi flamandes nous font vraiment marrer. Dans tous les cas une très agréable personne.

Demain, petite étape jusqu’à Te Anau, histoire d’avoir le temps pour la préparation de la suite du voyage.

Aujourd’hui cela fait 100 jours que nous roulons en NZ.  4750 km et 48250 m de montée. Cela fait une moyenne plutôt faible, mais avec les conditions de route que nous avons eu au début et la météo sur la fin cela aurait pu être pire.

J 99 - 103J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103J 99 - 103
Notre amie Griet, équipement minimum et tente tarp.Notre amie Griet, équipement minimum et tente tarp.

Notre amie Griet, équipement minimum et tente tarp.

 Mercredi 14 décembre :

Comme prévu, petite étape jusqu’à Te Anau. Les prévisions météo étant désastreuses, une cabine chauffée nous accueille, la tente c’est bien, mais il y a des limites à tout.

A l’opposé de ce que nous avons vécu depuis quelques semaines, la ville est très touristique. On retrouve les hordes de touristes asiatiques, allemands… Les randonnées sont le gagne pain de la région, les prix sont exorbitant, les hôtels plus nombreux que les habitations, les « fish ‘n chips » pas terrible... On avait prévu 2 jours ici, histoire de recharger les batteries, finalement demain nous reprenons la route, cette ambiance ne nous convient vraiment pas du tout.

Le comble se situ au niveau d’Internet. Dans un coin si peuplé, l’internet est tellement nul qu’il nous est impossible de consulter même nos mails. Pour une fois que la connexion était gratuite ! 

Vivement la campagne, les moutons, les vaches, la mer, les montagnes, les routes désertes… adieu le tourisme de masse (fortuné).

J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103J 99 - 103
Camion dortoir pour touristes allemands.

Camion dortoir pour touristes allemands.

Jeudi 15 décembre :

Encre une journée mémorable. Une de plus me direz vous, mais celle là… « number one ».

On quitte Te Anau en direction de Queenstown. On a prévu de passer par la montagne en 2 jours et de prendre un ferry qui nous fera traverser un lac pour nous déposer au centre de la ville.

Le début du trajet se passe bien mais dès que nous attaquons la route de la montagne, les choses se corsent. Piste en mauvais état, vent évidemment contre, pluie, et surtout le froid nous prend par surprise. Nous ne sommes qu’à 600 m d’altitude mais les 3° sont très vite atteint. Très vite trempés et congelés, il nous faut rouler jusqu’à un semblant de camping, perdu entre lacs et montagnes, où nous trouverons eau et toilettes, mais rien d’autre. On monte la tente entre deux averses, on se fait sans tarder une soupe, histoire de se réchauffer au moins l’intérieur du corps, et l’on se change pour des vêtements secs. Pour la première fois je met ma doudoune, on enfile double paire de chaussettes mérinos, et tout ce que l’on a de plus chaud. Tout autour de nous les arbres se couvrent de neige, si ça continu on va y avoir droit. Qui a dit que nous allons rentrer dans l’été dans quelques jours ?

Ce qui nous contrarie le plus c’est que la visibilité est très réduite et le plafond très bas, nous devons avoir autour de nous de magnifiques montagnes couvertes de neige, mais nous ne les voyons pas. Soyons positifs, la chaleur finira bien par venir un jour ?

J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103J 99 - 103

Vendredi 16 décembre :

La nuit aura été malgré tout bonne, tout habillé dans les sacs de couchage, ça aide pour ne pas avoir trop froid. Au réveil, la température est toujours aussi basse mais le ciel parait plus sympa. Finalement c’est une journée superbe qui nous permettra d’atteindre le village de Walter Peak, au bord du lac  Wakatipu.  100 km de piste, seuls dans un paysage de steppe entourée de montagnes enneigées nous a ravis les yeux. Ce fut dur mais nous ne regrettons rien.

Un superbe bateau à vapeur nous amènera jusqu’à  Queenstown, ou nous avions réservé un hôtel. La ville ressemble à une station de ski, et pour cause. On y serait bien restés quelques jours mais les prix sont vraiment exorbitant, même en camping. Demain, après une bonne nuit de repos il sera temps décider où les vent va nous pousser.

J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103
J 99 - 103J 99 - 103

Commenter cet article

Laura 16/12/2016 20:02

Que de courage ! Le vent semble etre de la partie sur certaines photos ...
Queenstown est hyper touristique... vous avez aimé ? Je l ai rapidement fuit personnellement...
Bientot Wanaka, Hawea... en esperant que le soleil soit au rendez vous !
On croise les doigts !

Marcel 17/12/2016 10:10

Comme toi nous n’avons pas aimé, trop de monde, trop cher… Comme tu le verras nous avons préféré revenir sur Manapouri, le mauvais temps nous avait fait fuir ce coin pourtant si sympa.

alain 16/12/2016 17:38

la terre se réchauffe,sauf chez vous.ce n'est surement que l'affaire de quelques jours,après vous aurez trop chaud,ce qui n'est pas mieux.les paysages sont toujours aussi beaux.la fille qui vous accompagne roule en short (elle)c'est cela la jeunesse***. a Montricoux tout se passe bien, les petits enfants attendent le soir de noel ,nous aussi mais pas pour la même raison.en attendant vos nouveaux commentaires ,la famille se joint a moi pour vous faire de gros bisous...