J 129 - 136

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

Mercredi 11 janvier :

Le camping situé dans une zone industrielle entre une autoroute et l’axe de décollage de l’aéroport de Christchuch est certainement le camping le plus nul que nous ayons fréquenté. Du bruit en permanence à la fois à l’intérieur du camping qu’à l’extérieur. Couché dans la tente on pourrait presque voir les têtes des passagers dans les avions. Inutile de dire que nous n’avons pas beaucoup dormi. 

Seule consolation, les patrons sont super sympas, ils nous gardent les vélos pendant nos balades et mèneront tout notre bardas à l’aéroport le moment venu.

Aujourd’hui nous avons rolé vers la péninsule de Banks, an sud de Christchuch. Superbe nature, superbes plans d’eau. Nous sommes au camping de Akaroa, la fameuse ville française de NZ. Le site du camping est l’opposé de celui de la grand ville. Superbe point de vue, du calme, du repos pour les nerfs. Nous devions y resté une nuit, nous y resterons deux.

Par contre la ville est très décevante, rien à voir.

Pour la première fois nous avons eu notre premier jour de canicule (30 °). Pour la première fois nous avons sorti nos affaires d’été, il était temps. On verra bien ce que l’avenir nous réserve, mais pour le moment on en profite.

Un camping très fréquenté !

Un camping très fréquenté !

J 129 - 136J 129 - 136
J 129 - 136
J 129 - 136J 129 - 136J 129 - 136

Jeudi 12 janvier :

On avait prévu une rando à pied mais la voiture fut plus convaincante et c’est motorisés que nous quittons le camping pour une visite approfondie de la péninsule de Banks.

Toute la journée nous nous sommes félicité de notre choix, les routes et les pistes empruntées avaient des pentes à faire peur. Il nous aurait fallu une semaine pour faire ce que nous avons fait aujourd’hui.

Il aurait été dommage que nous ne faisions pas cette balade dans cette région. Pour nous c’est une des plus belles que nous ayons traversée en NZ. Un paysage suisse avec la mer en plus.

De retour au camping nous discutons avec nos voisin de tente, Suisse justement. Hier ils ont passé le « Arthur’s pass » sous des trombes d’eau ! Quand on pense que l’on y était il y a 3 jours sous le soleil, ouf !

Nous avions prévu de renvoyer en France nos affaires d’hiver, carrément inutiles en Asie. Vu les tarifs pratiqués par les transporteurs NZ, on pense les renvoyées du Cambodge.

Au fait, fini la canicule, ce soir, Cloclo a ressorti la doudoune.

J 129 - 136
J 129 - 136J 129 - 136J 129 - 136
J 129 - 136J 129 - 136J 129 - 136

Vendredi 13 janvier :

On quitte Akaroa plus tôt que d’ordinaire, des tâches importantes nous attendent sur Christchurch.

Amener les vélos au cycliste pour maintenance ; les pièces commandées n’étaient pas les bonnes, on nerécupèrera les bécanes que lundi, finalement ça nous arrange.

Trouver un moyen pour renvoyer en France nos affaires chaudes, inutiles en Asie ; la solution viendra tout simplement de la poste, 20 kg pour 200 euros, c’est quatre fois moins cher qu’UPS.

Puisqu’on parle de transporteur, notre colis n’est toujours pas en vue, le transporteur est dans l’incapacité de nous dire où il est, peut être à-t-il pris le bateau plutôt que l’avion !

Les choses importantes réglées, nous décidons de filer sur Hammer Springs, village très réputé possédant des piscines thermales chaudes dans les quelles nous pataugerons une partie de l’après midi. A part ça, rien à voir de plus dans ce village, peut être les belles collines environnantes.

J 129 - 136
J 129 - 136
J 129 - 136

Samedi 14 janvier :

Départ direction Kaikoura, village que nous avions loupé il y a 2 mois à cause du tremblement de terre et cela aurait été dommage de ne pas y venir.

Le village semble déserté de tous les touristes. Nous installons la tente dans un camping en bord de mer, très sympa, mais pratiquement désert, surtout pour la saison.

L’après midi une balade de 4 heures autour de la péninsules nous ravi les yeux. Une nature superbe, des phoques, des lions de mer, des oiseaux planant au dessus de nos têtes, des montagnes au loin… un vrai régal.

J 129 - 136J 129 - 136
J 129 - 136J 129 - 136J 129 - 136
J 129 - 136J 129 - 136
J 129 - 136J 129 - 136J 129 - 136
J 129 - 136
J 129 - 136
J 129 - 136
J 129 - 136
J 129 - 136
J 129 - 136
Les enfants s'amusentLes enfants s'amusent

Les enfants s'amusent

Dimanche 15 janvier :

Ce soir nous sommes à « Gore Bay » dans un petit camping familial en bordure de plage. La météo est parfaite et j’en profite pour prendre mon seul vrai bain de mer en Nouvelle Zélande. L’eau est froide mais l’air est bien plus chaud donc tout baigne.

Depuis quelques jours la météo s’est vraiment améliorée. A une époque on rechercher le soleil à tout prix, maintenant on recherche l’ombre.

J 129 - 136J 129 - 136
J 129 - 136J 129 - 136
J 129 - 136J 129 - 136
J 129 - 136J 129 - 136
Bye Bye la bière Tui !Bye Bye la bière Tui !

Bye Bye la bière Tui !

Lundi 16 janvier :

Un dernier adieu à l’océan pacifique, et à ses cathédrales de sable et nous voilà en route une fois de plus vers Christchurch.

Le camping près de l’aéroport sera notre dernier « home » du séjour. Pour avoir un peu moins de bruit, nous prenons une cabine, avec tout notre bord… c’est pas plus mal non plus.

On récupère les vélos fraichement remis en forme et les deux gros cartons utiles pour qu’ils puissent prendre l’avion sans problème.

Une coupe de cheveux en règle, histoire d’arriver au Cambodge de façon tout à fait présentable, 25 euros pour les deux, pour une fois que quelque chose est bon marché ici, il faut bien en parler.

Les préparatifs pour le départ nous prennent tout l’après midi, jamais simple.

Ce camping est vraiment le camping des cyclistes, les discutions vont bon train jusque tard dans la soirée, chacun racontant ses mésaventures avec la météo.

J 129 - 136
J 129 - 136
J 129 - 136

Mardi 17 janvier :

Journée consacrée à la lessive et à la préparation des bagages et des vélos.

Un dernier petit détour à la poste histoire de vérifier qu’un miracle ne s’est pas produit…et il s’est produit. Cela nous a demandé pas mal de réflexion et d’échange de mails mais nous avons réussit à intercepter à Christchuch le colis quelques minutes avant qu’il ne prenne la direction de Queenstown, sa destination initiale. Merci internet et ses échanges à grande vitesse (quand ça marche). Nous voilà armés de nos 3 guides du routard pour attaquer l’Asie dans les meilleures conditions.

Visite de la ville de Christchurch, à 80 % en cours de reconstruction suite à un violent tremblement de terre en 2012.

La soir en discutant avec des cyclistes fraichement débarqués de l’avion, nous nous rendons compte que nous nous sommes déjà rencontrés, il y a deux ans, sur la carratéra australe en Amérique du sud. Séquence émotion !

J 129 - 136J 129 - 136
Cathédrale avec structure portante en carton. Les tremblement de terre n'ont qu'à bien se tenir !

Cathédrale avec structure portante en carton. Les tremblement de terre n'ont qu'à bien se tenir !

Mercredi 18 janvier : 136 ème jour de NZ

Jour du départ, la navette du camping amène Claudine et tous les bagages à l’aéroport pendant que je vais envoyer notre colis de vêtements chauds et rendre la voiture.

A 21 h, adieu la Nouvelle Zélande, tu nous auras bien fait souffrir, mais on t’aime bien quand même.

Commenter cet article

matthieu et valérie 19/01/2017 16:34

quel périple !! l'Asierva nettement vous dépayser !! si vous avez l'occasion de monter au Laos ! on vous le conseille , c'est extra ! bises

Marcel et Claudine 21/01/2017 12:42

Merci pour vos conseils, effectivement le Laos est au programme dans environ un mois si la chaleur ambiante ne nous a pas ratatinés.