J 137 - 138

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

Jeudi 19 janvier :

Nous voilà au Cambodge.

Le voyage depuis Christchuch s’est déroulé sans problème même si 19 h de vol et 6 h de décalage horaire fatigue l’organisme. Les vélos sont arrivés dans leur cartons même pas déformés, rien à dire.

Dès la sortie de l’aéroport, la température nous est tombé dessus. La navette de l’hôtel a mis un certain temps pour arriver, et de plus elle était bien trop petite pour prendre les cartons malgré nos demandes appuyées. Les vélos sont dons arrivé à l’hôtel en Tuk tuk.

Le premier contact avec le pays est comme toujours dans ce coin du monde un peu surprenant surtout quand on arrive de 4 mois de NZ, mais on s’y fera vite.

Après une bonne nuit de sommeil, nous avons prévu la visite de Phnom Pen, en Tuk tuk évidemment, les vélos resteront sagement encore un moment dans la chambre d’hôtel.

J 137 - 138J 137 - 138
On reprend les bonnes habitudes

On reprend les bonnes habitudes

Vendredi 20 janvier :

Quelle bonne idée nous avons eu de préférer le tuck tuck au vélo. Nous avons même pris l’engin à la journée, histoire de ne pas chercher un trois roues à chaque déplacement. Question circulation, Phnom Pen, c’est chaud, très chaud même, et je ne parle du climat. Il faut y être né pour en sortir indemne , sur une journée de balade.

Quoi qu’il en soit nous avons pu visiter le palais Royal, le grand marché où nous avons pu faire quelques emplettes et découvrir les habitudes culinaires de la population cambodgienne, pénétrer un temple « en activité », impressions très émouvantes, voir quelques parcs et statues impressionnantes… Le tout dans une agitation que nous n’avons connue nulle part ailleurs. Le changement a été un peu trop brutal, ilo nous faudra un certain temps pour appréhender la route.

Sur le retour notre guide-chauffeur nous a même trouvé un endroit où faire des photos d’identité, utile pour le visa du Laos. Le photographe, caché derrière un réparateur de moteur de camion, nous a fait de superbes photos !

Notre chance est d’être dans un hôtel très calme, loin de toute cette agitation endiablée. Les « boss » sont d’une gentillesse exemplaire, on s’y sent vraiment très bien.

Question communication, avec l’ancienne colonisation française, nous pensions trouver des personnes parlant français, en réalité nous n’en avons trouvé aucune. L’anglais est parlé presque partout, merci, car la langue locale est vraiment semblable à du « chinois », que ce soit pour l’écriture ou le parlé.

Demain nous allons essayer de trouver une carte routière et des provisions pour prendre la route. Il y a fort à parier que nous allons rappeler notre chauffeur, il connait le coin comme sa poche, parle anglais, et nous a ramenés vivant aujourd’hui.

La villeLa ville
La villeLa ville
La villeLa villeLa ville
La villeLa villeLa ville

La ville

Les temples et pagodes
Les temples et pagodes
Les temples et pagodes
Les temples et pagodes
Les temples et pagodes
Les temples et pagodes
Les temples et pagodes
Les temples et pagodes
Les temples et pagodes
Les temples et pagodes
Les temples et pagodes
Les temples et pagodes
Les temples et pagodes

Les temples et pagodes

Samedi 21 janvier :

Après une nuit assez agitée ou j’ai régulièrement visité les toilettes, au réveil les symptômes fluctuaient entre la dingue (douleur partout) et la gastro (j’éviterai les détails).  Ma première fréquentation d’un restau local m’aura été fatale.

Cure de Coca, dodo régulier, rien n’y fait. Il a fallu employer les grands moyens et expulser tout ce qui entraver la bonne marche de mon estomac. En fin de journée cela va un peu mieux, mais ce n’est pas parfait.

Si je peux passer une nuit tranquille, demain nous attaquons le périple vélo vers le sud ouest de la capitale. Vu ce que nous avons vu de la circulation et la manière de conduire des locaux, nous sommes quelque peu craintifs au sujet des premiers km.  

La chaleur est vraiment insupportable à partir de midi. Il y a de forte chance que nous soyons obligés de stopper quelques heures le pédalage avec un soleil au zénith. On en serait presque à regretter la pluie !

Commenter cet article

Raymonde 29/01/2017 22:36

Coucou, je reprends la lecture de tous ces moments que vous partagez... Merci c'est super ! Bon courage pour la suite et soyez prudent pour la bouffe... et la chaleur...
Bonne suite profitez bien Des bisous de nous deux des Alpes Françaises

Raymonde et Jean-Noël

Nadine 26/01/2017 05:00

Bonjour la famille...
Alors Papa... ou la gagné la tourista !!! et le ti flacon anti infectieux aux huiles essentielles.... hein... ou ki lé ??? Bon j'espère que vous allez vous acclimater... l'Asie est à mon sens un autre monde... où l'étranger doit apprendre à modifier ses angles de vue !!! J'espère que vous trouverez des endroits + calmes... où vous pourrez sentir toute la magie qui me semble t'il imprègne cette partie de la planète... visitez les temples bouddhistes forcement ça fait un truc à l'intérieur de soi même sans le vouloir... On vous embrasse de nos 35°c... ki di mieux ? !!

Papi vélo 27/01/2017 15:17

Hello Nadine,
Question huile, j’avais prévu ce qu’il fallait pour l’extérieur, pas pour l’intérieur.
Question temple bouddhiste, pour le moment on n’en a pas beaucoup vu par ici. Conséquence de la guerre peut être ? Pourtant, sur la route les conducteurs de tout poils auraient bien besoin d’aller s’y relaxer.
Bises à tous

sabrou 21/01/2017 16:39

Bonjour du Lot, vous avez de la chance d'avoir une température si chaude (trop chaude) mais ici c'est le contraire du -11 la nuit -2 la journée . Beaucoup de changement ,forcement pour le corps , attention
à vous, bon courage pour la suite bisous de nous 3.

Claudine et Marcel 27/01/2017 15:21

Salut le lot,
On espère que cette période de froid ne sera pas trop longue, en attendant tenez vous chaud, à pardon, au chaud.