Bilan de 3 semaines au Cambodge.

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

Un peu plus de 1000 km de route en bon état, et 1 500 m de grimpe. Le pays est plat de chez plat. Avantage, on n’aura pas trop sollicité nos freins ni nos cuisses. Par contre la circulation automobile nous a souvent pris la tête, on ne s’y attendait pas, le choc a été rude.

Question météo, aucune pluie, et l’on peut dire aucun nuage. Après midi la chaleur est telle qu’il vaut mieux être arrivés au point choisi pour la nuit. Il nous est arrivé de pédaler l’après midi, mais le budget boissons fraiches en a pris un coup.

A vrai dire il n’y a rien de spectaculaire à voir au Cambodge. Exception faite des temples d’Angkor évidemment. Ce site mérite le détour et justifie à lui seul un séjour au Cambodge. Il parait que sur la côte, certaines îles sont sympas, mais nous n’avons pas pris le temps de les visiter. Dans les campagnes, du fait de la saison sèche, les rizières n’avaient pas l’éclat attendu. Le hasard, au fil de la route nous a souvent fait découvrir de superbes pagodes, loin des circuits touristiques et des touristes.

Question budget, que du bonheur. En trois semaines, nous avons écoulé 600 $ dont 250 en 4 jours à Angkor. Nous avons séjourné pratiquement toujours en hôtel, plus ou moins clean il faut l’avouer, mais parfois aussi d’un luxe certain et manger au restaurant dès que l’occasion se présentait. Les plats était toujours très bons, on regrettait toute fois la petitesse des portions servies. Pour des sédentaires pourquoi pas, pour des cyclistes on aurait pu doubler la mise.

Question Internet, un vrai régal. Tout le long de la route la fibre optique nous a suivis. Dans les hôtels c’est un régal, par GSM on est en 3/4 G même en pleine campagne.

Question population, se faire comprendre a toujours été un défi. A part dans 2/3 villes touristiques personne ne parle anglais. C’était donc avec des gestes que l’on s’exprimait. Sans exception, les cambodgien sont d’une très grande gentillesse, tout s’arrange avec le sourire. Il n’en faut pas plus pour se sentir bien en toutes occasions.

Commenter cet article