J 183 - 184 (Luang Prabang)

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

Lundi 6 mars :

En Asie les cyclistes ont toujours faim. Certes les plats sont bon marchés mais les quantités sont toujours un peu justes. Pour faire exception à la règle, on s’est payé hier soir un buffet BBQ à volonté, du coup, notre quota de protéine est repasser positif.

Nuit correcte malgré une digestion difficile. De plus on se traine tous les deux depuis un quinzaine de jours une toux très dérangeante. Problème du à la poussière sur les pistes, à une clim mal entretenue, à la pollution des villes … ? on ne sait pas trop, en tout cap pour pédaler ce n’est pas le pied et pour dormir non plus.

On s’est donc trouvé une croisière de 2 jours sur le Mékong qui devrait nous amené jusqu’au portes de la Thaïlande. Problème, le bateau ne part que mercredi, donc un jour de plus à Luang Prabang. Un jour de repos de plus, il sera le bien venu finalement.

La ville contient de nombreux temple, assez délabrés d’ailleurs. Depuis que nous sommes en Asie nous recherchons le côté zen de ces lieux tant réputés pour cela. A vrai dire on reste plutôt sur notre faim (une fois de plus). Envahis de touristes bruyant quand ce n’est pas de scooters pétaradant, ils servent souvent de terrain de jeu des enfants, souvent crades …. mais que fait Bouddha pour remettre un peu d’ordre dans tout ce désordre. Apparemment les moines ne sont pas débordés de travail, cela ne leur prendrait pas beaucoup de temps pour transformer ces lieux de vie en sanctuaires dédiés à la propreté !

La ville est très très touristique avec son lot inévitable de chinois. En fin d’après midi nous sommes monté au Mt Phousi pour admirer le coucher de soleil sur le fleuve. Evidemment nous n’étions pas les seuls a avoir eu cette idée originale. D’ailleurs le spectacle était plus dans la foule qu’en direction du soleil, la brume comme toujours depuis un moment nous gâchait le panorama, par contre, côté comportement, les chinois sont une vraie distraction, brume ou pas brume !

Demain on pense faire une virée en dehors de la ville, avec nos vélos, en espérant moins de monde et plus de « sérénité » dans la visite d’autres temples moins fréquentés. A suivre….

J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)
Petit jeu : chercher Marcel et chercher ClaudinePetit jeu : chercher Marcel et chercher Claudine

Petit jeu : chercher Marcel et chercher Claudine

Mardi 7 mars :

On enfourche nos bécanes à la fraiche pour notre balade matinale. A quelques centaines de mètres de l’hôtel on enjambe le fleuve Nam Kahn par un petit pond en dur (d’autres en bambou sont plus typiques mais payant) et l’on se retrouve instantanément dans un autre Luang Prabang. La route n’est même pas goudronnée, les temples plus nombreux en bordure du fleuve sont déserts et calmes, dans la matinée nous n’avons pas vu plus de 6 touristes. Quel changement, quel pied !

Des centres artisanaux de tissage et de fabrication de papier décoratif nous ont permis de voir la savoir faire et la dextérité des jeunes ouvriers. Très agréable découverte. Les vendeurs, comme tous ici, étaient braqués sur leur Smartphones, pas dérangeant.

Retour au centre ville, recherche d’un endroit où refaire le plein de victuailles pour la suite du voyage.Dans 2 jours, en Thaïlande, on ne sait pas trop ce que l’on va trouver.

J 183 - 184 (Luang Prabang)J 183 - 184 (Luang Prabang)J 183 - 184 (Luang Prabang)
J 183 - 184 (Luang Prabang)J 183 - 184 (Luang Prabang)
Artisanat localArtisanat local
Artisanat localArtisanat local
Artisanat localArtisanat local

Artisanat local

Commenter cet article

alain 07/03/2017 12:00

un petit bonjour de montricoux ou tout se passe bien..pour vous cela a l'air un peu plus dur..bientôt en Thailande un bon ( massage)et tout ira mieux...bonne route et bisous ...