J 187 - 188

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

Vendredi 10 mars :

Nous voilà en Thaïlande. Passage de frontière sans problème. Elle ouvrait à 8 h, à 8 h – 5 nous étions presque les premiers devant les guichets.

Nous avons rapidement repris sur la route nos habitudes de Nouvelle Zélande, ici on roule à gauche.

Depuis 5 ans un nouveau pont sur le Mékong mène en Thaïlande. Il n’y a pas de petit profit, nous avons du prendre un bus (chèrement payé) pour franchir ce pont. Le visa pour un mois étant gratuit, une chose compense l’autre. Au péage nous avons également changé (certainement à un taux débile) tout l’argent qui nous restait en Bath thaïlandais. Bien nous en a pris car tous les distributeurs d’argent sur notre route était HS.

Pas de soucis pour ce soir, hôtel payé en dollar, de la bouffe dans les sacoches et bière vraiment pas chère. Demain, à Chang Rai on espère trouver de quoi nous approvisionner en argent local.

Question santé, ça ne s’arrange pas beaucoup pour Claudine. ORL bien pris, fièvre, pas d’appétit, fatigue… pour ne pas aggraver les choses on prévoit des petites étapes en attendant un toubib compétant.

C’est toujours étrange mais dès le passage de la frontière on a pu remarquer d’énormes changements avec le Laos. Les champs de manioc et les rizières s’étendent à perte de vue. Côté propreté, côté sourire et amabilité des gens, c’est le jour et le nuit. On a même pu voir des oiseaux dans le ciel, cela faisait bien longtemps. Tout cela est de bonne augure pour la suite…

Chose étonnante également, aucun enfant dans les rues ni dans les maisons, ils sont tous à l’école.

J 187 - 188J 187 - 188
J 187 - 188
J 187 - 188J 187 - 188

Samedi 11 mars :

Si vous ne savez pas comment démarrer la journée les boyaux vides, ce n’est pas compliqué, il suffit de manger la veille une boite de pâté pas très fraiche. De plus Claudine n’avait pas très faim et j’ai du manger la boite pratiquement tout seul. Ce ne fut malgré tout pas trop grave car nous avons pu rejoindre la ville de Chieng Rai sans problème. Les impressions ressenties hier se confirment. Nous sommes dans une région agricole et les plantations de riz, manioc, banane, papaye, mangue… se succèdent. La présence d’une rivière toute proche y est sans doute pour quelque chose.

La ville est assez grande et nous avons pu nous fournir en argent liquide. Beaucoup d’animation en ce samedi soir, les marchés de nuit attirent beaucoup de monde.

Demain nous reprenons la route vers Chang Mai, 3 jours nous serons nécessaire pour l’atteindre. Les températures ne vont pas en diminuant bien au contraire, à 11h on avait 42 °.

J 187 - 188J 187 - 188
J 187 - 188J 187 - 188
J 187 - 188J 187 - 188
J 187 - 188J 187 - 188J 187 - 188

Commenter cet article

Isabelle 12/03/2017 21:26

Plein de bisous à vous deux, et surtout à Claudine pour qu'elle se rétablisse vite !!!
Profitez bien, la Thaïlande est tellement belle et les Thaïs, des amours...
Qu'est ce que je ne donnerais pas pour un plat de nouilles sautées aux crevette, Mmmmm !
On pense fort à vous,
Isa et les Guerin